La Suisse s’impose depuis longtemps comme facilitatrice et médiatrice fiable et neutre. Nous soutenons les parties au conflit et les autres acteurs impliqués, ONU comprise, dans la recherche d’une solution négociée. La Suisse a dernièrement soutenu 17 processus de paix et facilité des cessez-le-feu dans 6 pays. Son rôle de puissance protectrice, qui consiste à accomplir des tâches consulaires et diplomatiques pour les États ayant rompu leurs relations, remonte à la fin du XIXe siècle. 

La Suisse participe activement à la consolidation de la paix en proposant outils et expériences dans les domaines de l’état de droit, du renforcement des institutions et de la reconstruction post-conflit. Chaque année, plus de 200 experts civils suisses répondent aux demandes d’États ou d’organisations internationales. Ils apportent notamment leur soutien dans la médiation de conflits ou l’élaboration de stratégies de justice transitionnelle. De plus, la Suisse préside la Configuration Burundi de la Commission de consolidation de la paix de l’ONU. Elle compte parmi les 10 principaux donateurs du Fonds pour la consolidation de la paix et soutient les efforts de l’ONU pour la paix et l’examen de l’architecture de consolidation de la paix.

La Suisse s’engage également pour renforcer l’agenda pour les femmes, la paix et la sécurité, élément déterminant pour la paix et la sécurité. Nous étions l’un des premiers pays à élaborer un plan d’action national et aidons d‘autres pays à établir les leurs. En 2022, la Suisse présidera le Réseau de coordonnateurs pour les femmes, la paix et la sécurité aux côtés de l’Afrique du Sud.

La Suisse apporte son soutien aux opérations de maintien de la paix de l’ONU en déléguant du personnel civil et militaire, en partageant son expertise et en organisant des formations. Nos forces armées interviennent actuellement dans 18 opérations de paix multilatérales. En Afrique, nous coopérons avec des centres de formation régionaux situés à Bamako, Nairobi et Accra.

La Suisse participe activement aux processus de contrôle des armements, désarmement et non-prolifération. Nous soutenons un monde sans armes nucléaires. Nous siégeons au Conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique et présiderons le Régime de contrôle de la technologie des missiles en 2022-2023. Face aux nouvelles technologies et aux nouveaux risques, nous poursuivons la recherche de réponses multilatérales et d’approches coopératives pour braver les futurs défis.

« Un plus pour la paix » par le cyber-illusionniste Marco Tempest

Média
29.10.2020

La Suisse, un plus pour…