Le multilatéralisme compte. En tant que membre d’un grand nombre d’organisations internationales, de banques multilatérales de développement et d’agences, programmes et fonds de l’ONU, la Suisse collabore étroitement avec d’autres États et acteurs pour rechercher des solutions efficaces aux enjeux mondiaux. Neutre et indépendante, elle bâtit des ponts pour favoriser le consensus.

La Suisse accueille des organisations internationales depuis plus d’un siècle. Abritant le siège européen de l’ONU, la Genève internationale est le cœur opérationnel du système multilatéral. La ville héberge le plus grand nombre d’organisations internationales au monde et est l’un des principaux centres de dialogue et de coopération multilatérale pour relever les défis actuels et futurs. Genève sert de plateforme pour les négociations sur le désarmement, les droits de l’homme et du travail, la santé, la politique numérique et les questions humanitaires. Elle accueille régulièrement des conférences et pourparlers de paix facilités par l’ONU, tels que ceux récemment consacrés à la Syrie, à la Libye et au Yémen. La Suisse entend par ailleurs intégrer toutes les parties intéressées aux discussions et prises de décision : nous continuerons donc de fournir un appui spécifique aux petits États et aux pays les moins avancés. Jusqu'à présent, un total de 177 missions permanentes se sont établies à Genève.

Le peuple suisse a décidé. Il a dit ‘oui’ à la coopération avec l'ONU. Il a dit ‘oui’ à un engagement international plus fort. Il a dit ‘oui’ à une prise de responsabilité plus grande dans la résolution des défis mondiaux.
Joseph Deiss
— 
Ancien président suisse et président de l'Assemblée générale de l'ONU

La politique extérieure de la Suisse vise à établir des partenariats stratégiques durables basés sur la confiance mutuelle. Nous entretenons des relations privilégiées avec nos voisins européens et d’autres États francophones en tant que membre actif de l’Organisation internationale de la Francophonie. Nous travaillons avec de nombreuses organisations régionales et sous-régionales, dont l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, et coopérons étroitement avec l’Union africaine, l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est, le Forum des îles du Pacifique et la Communauté des Caraïbes. Grâce aux relations amicales établies de longue date avec tous les membres de l’ONU, notre coopération au développement est active dans plus de 30 pays. Nous sommes toujours disposés à écouter les autres États et à collaborer de façon constructive avec eux : le succès de nos politiques repose sur un partenariat de qualité avec les gouvernements, la communauté scientifique, la société civile et le secteur privé.

« Un plus pour le multilatéralisme » par le cyber-illusionniste Marco Tempest

Média
29.10.2020

La Suisse, un plus pour…